Premiers pas au pays des cartels

Posté dans : Colombie | 0

Street art

Après un mois passé au pays de l’oncle Sam, nous voilà bien arrivés à Bogota, la troisième plus haute capitale du monde. Point de départ de nos trois mois sud-américains. On ne vous cachera pas que, même si elle a beau faire d’énormes efforts pour améliorer la sécurité, la Colombie n’est quand même pas le Japon. Il faut mieux rester prudent, c’est pourquoi dans chaque grande ville il y a quelques zones à voir et beaucoup d’autres à éviter. Sur recommandation de notre hôte et de l’office de tourisme, on s’est contenté de visiter La Candelaria, le quartier historique de la capitale colombienne, qui est une sorte de petit village dans la ville. Du coup après trois jours passés dans la capitale colombienne, on ne peut pas dire qu’on connaît vraiment la ville. On a quand même :

En balade
En balade
  • Remarqué qu’il était préférable de ne pas trop attirer l’attention et sortir légers. Pour éviter tout problème, appareil photo, montres et sacs sont restés bien au chaud à l’hôtel. Attendez-vous à peu de photos de la Colombie ! #conditionnement
  • Pris nos quartiers dans une auberge typique dans une maison vieille de 400 ans.
  • Arpenté les rues pentues et colorées de la Candelaria, le quartier historique de Bogota
  • Dormis avec des chaussettes et des couvertures pour contrer l’air froid qui passe sous la porte #muysexy
  • Réfléchis à deux fois avant de satisfaire nos besoins naturels pendant la nuit. La traversée de la cour extérieure s’effectue qu’en cas de force majeur !
  • Constaté que la météo bogotéenne était joueuse : soleil, pluie, froid, vent, soleil, pluie. Du coup il faut sortir avec un parapluie, un kway, un manteau puis un tube de crème solaire
  • Regretté les chambres des hôtels américains avec deux lits king size et salles de bain privatives. On a du composé avec un lit de 120 cm, parfait pour se tenir chaud
  • Goûter à l’ajiaco (soupe de poulet avec pomme de terre et maïs), la bandera paisa et le tamal sur les conseils de Yolanda notre adorable hôte.
  • Tenté l’aventure en bus local jusqu’au marché de Paloquémao et découvert des montagnes de fruits inconnus et pris notre petit dej entre les locaux et les étalages. Au menu : arepas (galettes de, mais et fromage) salade de fruits frais à la crème fraiche et jus de fruits. #detox
  • Croisé des policiers en gilet jaunes à tous les coins de rues. On est en sécurité, car il y a des policiers, ou il y a des policiers car on est en insécurité ? #thatisthequestion
  • Effectué une visite guidée de la ville et appris un peu plus sur l’histoire du pays. Si vous avez un peu de temps, tapez « Simon Bolivar » dans google. #cultureG
  • Pour s’endormir, Julien a eu la bonne idée de lire les récits de voyageurs s’étant fait agresser en Colombie #idéedegénie #flipette
  • Constaté que les USA ont bien plombé le budget voyage #braquage
Cerro de Monserrate
Cerro de Monserrate
  • Visité le « Muséo del Oro » #blingbling
  • Gravi (en téléphérique) le Monserrate qui culmine à 3150m et offre une superbe vue sur la ville
  • Survécu au mal d’altitude. On a bien été un peu essoufflés dans les rues en pentes, mais est-ce dû à l’altitude ou à notre perte de condition physique américaine ? #thatisthequestionbis
  • Mis notre cerveau en mode espagnol #adieulanglais
  • Eu un peu peur des mises en garde de notre hôte et préféré planifier différents vols pour éviter tout problème lors de longs voyages en bus #flipette
  • Dégusté un café colombien pas mal du tout. Après avoir mangé des sushis au Japon, Mélina a bu une tasse entière de café pour la première fois. A quand la viande rouge ? #suspens

On a réussi à prendre quelques photos, elles sont ici.

Mélina et Julien, qui hésitent à s’aventurer hors des remparts de Carthagène !

Répondre