Immersion dans la jungle amazonienne

Posté dans : Pérou | 1

IMG_0650On ne vous a pas encore raconté la fois où on est allé dans la jungle péruvienne ? Comme on l’a dit dans notre précédent article, il ne fait pas très chaud dans les montagnes de Cusco. Du coup on a décidé d’aller chercher un peu de chaleur dans la forêt amazonienne.

IMG_0359On vous passe les détails sur le trajet en bus de nuit fatal à Julien qui a vomi une demi-douzaine de fois. Est-ce de la faute de la pizza de la veille ou les deux heures d’avance du chauffeur sur un trajet de dix heures ? Le mystère reste entier. L’important était d’arriver jusqu’à Puerto Maldonado, point de départ des excursions dans la jungle. Après quelques recherches, nous avons trouvé l’agence qui nous garantit la possibilité de regarder la finale de l’euro entre la France et le Portugal au milieu de la jungle, le critère le plus important de notre choix.

Une petite heure sur le bateau-barque au moteur de tondeuse à gazon le long du rio Madre de Dios qui coule tranquillement jusqu’au Brésil en passant par la Bolivie et nous voilà déjà à l’écologe qui nous servira de maison pour cinq nuits. Hamacs sur la terrasse en teck, lits en bambou sous leurs moustiquaires, billard : le changement est radical avec la vallée des Incas. Dans le désordre, on a :

  • Compris qu’il était normal d’avoir un paresseux en liberté dans le lobby d’un hôtel. #cachangedeslamas
  • Regardé la finale de l’euro au milieu de la jungle, dans une arrière-cuisine avec le personnel de l’hôtel, un couple de français et quatre allemands #onepiloguerapas
  • Vécu sans eau chaude et avec seulement cinq heures d’électricité par jour. Sous 30 degrés, ça passe #easy
  • IMG_4816Sympathisé avec Pancha le sanglier domestique et Poly le perroquet mascotte. #puravida
  • Passé cinq jours avec Sheila et Eileen #Irlande, Mary la mosquitos killer #Ecosse et Miss allergique au gluten, au lactose et à la viande #Danemark
  • Rencontré Fabrice, le cycliste malchanceux qui a commencé sa traversée de l’Amérique du Sud à vélo et qui va la finir à pied. On vous avait dit que Bogota craignait
  • Eu le droit à un mini stage de survie à base de plantes médicinales, de dégustation de thermites et de cachettes dans les gigantesques ficus strangulator pendant notre promenade dan la jungle avec Jonathan notre guide
  • Grimpé le long des lianes #tarzan
  • Écouté les bruits de la jungle le jour #tranquille
  • Remonté la rivière de nuit à la recherche des caïmans et capibaras sous un magnifique ciel étoilé #romantisme
  • Pas croisé de boas ou d’anacondas #caserapouruneprochainefois
  • Dû se lever aux aurores (genre 4h du matin) pour partir à la découverte du Lac Sandoval, un magnifique miroir d’eau qui apparaît après une heure et demie de marche dans la forêt tropicale et qui se découvre à la pirogue. Encore une fois la faune locale nous a gâtée : aras multicolores, singes par dizaines, caïmans noirs, woodpecker, et surtout une famille de huit loutres géantes. Quand on sait qu’il en reste environ 5000 à l’état sauvage, on peut s’estimer chanceux d’avoir pu en approcher #50millionsdamis
  • Visité Monkeys Island. Le terme « visité » est peut-être un peu exagéré : on a accosté sur l’ile, on est entré dans la forêt, on s’est fait voler le sac de fruits par le mâle alpha, on a quitté la forêt, on a quitté l’ile. #5minmontreenmain
  • Effectué une petite marche nocturne dans la jungle à la recherche des scorpions et tarentules
  • Écouté les bruits de la jungle la nuit en ayant éteint les lampes #onfaitmoinslesmalins
  • IMG_0736Passé une journée sportive :
    • 8h : pêche au piranha. Pas de piranha, mais une sorte de sardine pour Julien, le seul à subvenir aux besoins du groupe #theilsland
    • 11h : descente du Rio Madre des Dios en kayak puis baignade
    • 15h : tyrolienne à travers la jungle
    • 16h : ballade sur les ponts suspendus pour observer la canopée
  • Contemplé de magnifiques couchers de soleil #romantismebis
  • Observé une collpa. Vous vous demandez ce que c’est ? Rassurez-vous, nous aussi on se l’est demandée. En fait, c’est un mur d’argile que les perroquets viennent grignoter tous les matins pour faire le plein de minéraux histoire de se détoxifier. Voir ces centaines d’oiseaux arriver en couples des quatre coins de la jungle est un spectacle naturel incroyable. Quand vous avez en plus la chance de l’observer seuls, avec un café chaud après un magnifique lever de soleil, ça devient carrément magique. Bon, ça se mérite puisqu’il faut encore une fois se lever aux aurores (3h30 cette fois) puis naviguer 2h à contre-courant dans la nuit et le froid. Malgré ça (ou grâce à), ce moment restera un temps fort de notre voyage
  • Moins apprécié la visite chez dans la famille « native », dont les membres ont été un peu surpris par notre arrivée et ont dû aller se changer rapidement pour faire illusion. Même si le cours de tir à l’arc étaient marrant, la sonnerie de téléphone pendant la pseudo danse folklorique a tout décrédibilisé #tunousprendspourdesjambons?
  • Expliqué à notre amie irlandaise, aux cheveux roux tressés et aux taches de rousseur pourquoi les enfants péruviens l’appelaient Anna #reinedesneiges

Vous voulez voir les photos : cliquez ici !

Mélina et Julien et leurs kways, prêts à affronter les chutes d’Iguazu

Une réponse

  1. Les coucous
    | Répondre

    Salut les globe-trotteurs,
    15 Janvier – 15 Août
    8 mois depuis votre départ ….
    Le MACCHU PICCHU …. Il faut le mériter ce fameux Macchu Picchu et nous sommes tous fier de toi Mélina qui a gravé telle une gazelle ces 1500 marches sans mettre le mélinamomètre dans le rouge …..Enfin un peu mais pas trop. Mais c’est bien partout pareil à n’importe quel coin du globe lorsqu’ il y a quelque chose à voir, tout est super organisé pour que toi « le touriste » tu payes un peu …beaucoup…et voir plus encore. #pareildansladrome
    Je me suis rendu compte que même moi qui n’ai jamais fait d’espagnol, je pouvais arriver à me débrouiller : Savoir que « El buffet Francès » veut dire le buffet français, ils sont forts ces espagnols.
    Tu vois Julien, il y a un moment il faut arrêter de manger tout ce que l’on te donne, car pour être malade comme tu l’as été pour rejoindre la forêt amazonienne, il y a bien quelque chose que tu n’as pas digéré. Est-ce un bout de cuy que tu n’as pas assez mâché ? Fais attention !!!!
    Vous êtes un peu exigeants comme touristes : Vouloir aller voir la finale de l’Euro France-Portugal en pleine forêt Amazonienne ??? #cestquiceuxlà
    La chance d’avoir un paresseux en liberté à l’hôtel !!!! Nous, dans la Drôme, on avait une tortue que l’on a prénommé « Caroline » c’est un peu moins « exotique » je vous l’avoue mais c’est un bon début.
    Nous avons vu que Julien a lié une grande amitié avec Pancha. Il me semble qu’ils couchent même ensemble. On aura l’air malin si vous arrivez à la gare de la Roche avec : Pour Julien, Pancha le sanglier domestique et pour Mélina, un bébé éléphant, souvenez-vous, c’était il y a quelques mois.
    Blague à part, vous nous avez encore éblouis avec vos superbes images et nous nous sommes régalés de vos commentaires. Encore un grand merci à vous de prendre le temps de faire vivre votre site.
    Votre tour du monde arrive bientôt à son terme et je peux vous dire d’ores et déjà que vos aventures vont nous manquer. Nous avons bien les aventures de nos agriculteurs « l’amour est dans le pré » mais il faut bien vous avouer que c’est quand même un peu moins palpitant.
    Bisous à tous les deux en direct du Poiré sur vie de retour de vacances où tout est prêt pour le week-end famille #JourJ

Répondre